Nous avons rencontré le compositeur, producteur et ingénieur du son Rich Aitken. Depuis 25 ans, il travaille dans l’industrie de la musique pour le cinéma, la télévision et les jeux vidéo. Nous lui devons entre autre la musique de la série Driver, Rich Aitken officie également sur les jeux de Guerrilla Games.

L’interview de Rich Aitken en Anglais.

Bonjour Rich, tout d’abord merci à toi de nous avoir accordé cette interview. Avant de débuter peux-tu te présenter ?

Rich : Salut, je suis Rich Aitken, je travaille dans l’industrie de la musique depuis environ 25 ans comme compositeur, producteur et pendant les 20 dernières années comme ingénieur du son.

Nous nous rencontrons aujourd’hui pour parler de ta carrière de compositeur. Je te propose que l’on revienne ensemble sur ton parcours. Quand est-ce que tu t’es décidé à te lancer dans une carrière de compositeur de musique ?

Rich : J’ai une solide formation en mathématiques qui remonte au début des années 90. Pendant que je faisais des recherches post-universitaires en mathématiques pour la réalité virtuelle, j’ai réussi à obtenir une offre pour signer chez EMI Music en tant que compositeur. Bien sûr, j’ai été dans des groupes depuis mes 13 ans et j’ai publié quelques enregistrements à la fin des années 80 et au début des années 90, mais ça était une étape sérieuse.

J’ai toujours écrit de la musique, mais travailler avec EMI m’a donné l’occasion de peaufiner mes compétences en écriture. Ce n’est que lorsque j’ai eu l’occasion de rencontrer Maurice Suckling, un scénariste, que ma carrière a pris une place dans la musique pour le cinéma, le jeu et la télévision. J’ai travaillé pendant longtemps dans la production musicale et le mixage, mais j’ai toujours composé. Je suis surtout connu pour le mixage et j’ai travaillé avec beaucoup de compositeurs.

Quelles sont tes influences musicales ?

Rich : J’aime le garage rock – les Dirtbombs, Iggy an the Stooges, King Khan, Les Rita Mitsouko (bien que c’est un peu plus électronique) et Suicide. Mais j’ai toujours eu un amour pour la musique (ndlr : dans le sens musique de films.) – j’ai toujours apprécié Tangelos, Alan Silvestri. Plus récemment, j’ai été impressionné par Jóhann Jóhannsson; Mon âme de mixeur veut travailler avec lui.

Peux-tu nous présenter Nimrod Productions et son équipe.

Rich : Eh bien pour commencer, après 18 ans, la marque Nimrod a évolué et est devenue une nouvelle société; Nimrod Sound. Ce nouveau Nimrod est beaucoup plus concentré sur le mixage de grande musique et pour aider directement les compositeurs. Nous avions l’habitude de faire beaucoup de licences et l’enregistrement de voix pour les jeux, mais nous nous concentrons maintenant sur le travail avec les compositeurs. J’aime voir Nimrod comme un grand facilitateur pour aider les compositeurs à réaliser leurs objectifs musicaux dans un morceau.

Juste apporter un petit avantage au mix et faire mon travail ! J’ai travaillé avec le compositeur Marc Canham pendant 14 ans à Nimrod, mais maintenant il travaille beaucoup à l’extérieur de Nimrod. Je suppose que vous pourriez dire que j’ai été un mentor pour lui, mais son talent a grandi de façon exponentielle. Un grand compositeur d’avant-garde avec un grand penchant pour des sons inhabituels. Ed McClements travaille toujours avec moi et il est d’une grande aide chez Nimrod. Je travaille toujours avec mon ami Jonny Williams; c’est un orchestrateur et chef d’orchestre fantastique.

Pour moi, Nimrod est maintenant un grand studio pour le mixage de musique fantastique et aussi un endroit pour moi pour réaliser mes propres créations.

Tu as travaillé sur le jeu vidéo « 24 : The Game » avec Sean Callery. Sean Callery est connu pour avoir écrit la musique originale de la série 24h, et plus récemment la musique de la série Jessica Jones. Nous sommes fans de la musique de Jessica Jones. Parle-nous de cette rencontre. Il me semble que c’était à Abbey Road.

Rich : Cela s’est fait via SCEE (Sony Computer Entertainement Europe). Je pense qu’ils ont vraiment aimé notre approche dans l’enregistrement d’orchestre et le fait que j’ai eu beaucoup d’expérience dans le mixage dans son ensemble. C’était quelques jours géniaux à Abbey Road, et certains à l’ancien CTS et Lansdowne studios. Le mixage était assez facile, de grandes salles et de grands joueurs ont fait beaucoup de travail, mais le mélange de certains des éléments du synthétiseur était délicat. Sean (Callery) est un compositeur génial. Je pense qu’il a un sens du détail dans ses mélodies qui est rare à trouver.

Tu es producteur, ingénieur du son et compositeur sur énormément de jeux. Nous en avons retenu quelques uns. Commençons avec la série Driver. Dis-nous-en davantage sur Driver 2, DRIV3R, Driver : Parallel Lines et Driver: San Francisco.

Rich : Driver était le résultat d’une rencontre fortuite avec Maurice Suckling. Reflections, les producteurs de la série Driver, cherchaient de la musique dans le style de David Holmes. En ces temps-là, si l’on voulait des productions de hautes qualités, il fallait généralement aller vers un label, un artiste ou un compositeur reconnu. Je n’étais rien de cela, mais j’étais un producteur et un écrivain chez EMI donc j’ai très bien compris le processus de production. La musique de jeu vidéo a changé très très rapidement pendant les années 90 et je suis heureux d’avoir été une partie de ce changement.

Quel est ta musique préférée dans toute la saga Driver ? Pourquoi ?

Rich : J’adore Driver 2 surtout pour son influence jazz cubain, j’ai travaillé dessus. Lorsque j’étais plus jeune, j’étais un peu plus avant-gardiste. J’ai aussi beaucoup aimé travailler sur les sons des 70’s pour Driver : Parallel Lines et Driver : San Francisco, mais je dois dire, le travail sur Driv3r a été le plus amusant et stimulant. Nous avons travaillé avec Iggy Pop, Yeah Yeah Yeahs, Phantom Planet, The Belays et bien d’autres. Il s’agissait de voyages à Los Angeles et d’un accord d’enregistrement avec Sony Music qui, malheureusement, ne s’est pas déroulé comme prévu. Cependant, nous avons fait une grande bande son, travaillé avec de grands artistes.

Tu as également composé la musique de Stuntman. Nous gardons un bon souvenir de ce jeu. Tes influences musicales pour Stuntman sont-elles les mêmes que Driver ?

Rich : Non. Stuntman était très précis. Il y avait des styles particuliers que nous devions atteindre pour chaque mission.

Tu as travaillé également sur le jeu Reservoir Dog.

Rich : Oui. Qui a gagné une nomination BAFTA pour la meilleure bande son en 2006. J’ai été très heureux d’avoir écrit autant de chansons pour ce jeu – j’ai certainement tiré parti de mes expériences avec EMI sur celui-là! Être un multi-instrumentiste aide vraiment avec ces morceaux de chanson d’époque.

Et InFamous ?

Rich : Ah oui. Second Son. Marc (Canham) a été l’un des compositeurs de ce jeu. J’étais le producteur de Marc à l’époque. Bien que la musique soit assez bonne, ce n’était pas amusant à faire. Grande équipe, mais le processus de production était difficile et exigeant. Ils ont fait un travail étonnant … mais c’était du vrai sang, de la sueur et des larmes à la fin pour ma part!

Il y a aussi la musique de Killzone 2 & 3 de Guerrilla Games.

Rich : J’ai été le producteur et mixeur des enregistrements à Abbey Road pour le 2 et le 3, j’ai travaillé avec mon très talentueux ami, Joris de Man. C’était une grande expérience et vraiment la bonne façon de faire des œuvres d’orchestre pour les jeux. Nos efforts ont été récompensés pour Killzone 2, la musique a été récompensée d’un Ivor Novello Awards. C’était bien. Je me suis assis à côté de Phil Manzanera (Roxy Music) et Graham Gouldman (10cc) lors des prix et j’ai appris à connaître un peu de leurs histoires de leur point de vue, ce qui a été une grande expérience.

Actuellement, tu travailles sur Sea of Thieves, le jeu développé par Rare et édité par Microsoft. Que peux-tu nous dire à ce sujet ?

Rich : J’ai travaillé sur le mixage du matériel promotionnel pour l’excellent compositeur Robin Beanland. J’ai été impliqué dans les trailer de l’E3 et sur quelques chansons qu’il a écrites. C’est un super musicien. J’aimerais faire plus avec eux sur ce projet, mais actuellement je ne suis pas impliqué. Projet impressionnant.

Nous voyons que tu as travaillé aussi pour le cinéma et la télévision. Sur quel média préfères-tu travailler, le cinéma ou les jeux vidéo ?

Rich : J’aime travailler sur les films. J’ai mixé beaucoup de musique de films et écris quelques musiques pour des films. C’est très différent des jeux. Les défis artistiques sont beaucoup plus larges, mais le niveau de qualité est essentiellement le même. Vous devez transférer l’émotion musicale sur les haut-parleurs. En tant que compositeur, je suis plus attiré par les petits projets, donc ça marche pour les jeux vidéo qui ne nécessitent pas 3 heures de musique. C’est le travail que j’aime le plus. Cependant, en tant que mixeur, je suis très capable de manipuler des films AAA, la télévision et des jeux et je suis vraiment concentré sur la direction émotionnelle du compositeur. C’est très différent que d’écrire une musique et, bien sûr, c’est la chose pour laquelle je suis connu pour.

Tu as travaillé sur la musique du documentaire The Banksy Job. Peux-tu nous donner de plus amples informations sur la musique du film ?

Rich : J’ai mélangé le score pour ARRWS – le compositeur derrière le film. Très expérimental, très sophistiqué, très inhabituel. Je ne peux pas en dire beaucoup plus car j’ai pour instruction stricte d’être mystérieux sur qui sont ARRWS!

Alors, tu composes principalement pour les jeux vidéo. Es-tu un gamer ?

Rich : J’ai fait beaucoup de jeux vidéo, mais j’ai aussi fait beaucoup de TV, des films et des publicités. Travailler dans la musique est une carrière large; Il faut relever de nombreux défis artistiques. J’ai produit des artistes pour des labels, j’ai travaillé avec des compositeurs du monde entier, enregistré avec des interprètes dans de nombreux endroits lointains et mixé des milliers de morceaux de musique pour le produit final.
Je joue à des jeux mais je trouve difficile de jouer aux jeux sur lesquels j’ai travaillé. Je suis un grand fan de Need for Speed mais j’aime aussi les jeux de puzzle sur mobile. J’aime toujours Two Dots.

Quel est ton meilleur souvenir de gamer ?

Rich : C’est un souvenir de Noël. Ma mère et mon père m’ont donné un cadeau de Noël qui a changé ma vie; Un ordinateur VIC 20. J’étais bouche-bée devant les jeux que je pouvais jouer à la maison avec lui. Il a soufflé mon esprit !!

J’ai fait de la musique, j’ai appris à le programmer, j’ai fait des jeux …. L’informatique a été une grande partie de ma vie en musique et en codage. Je suis codeur par hobby maintenant et je travaille avec un développeur sur la réalisation de certains plugins qui correspondent à mon flux de travail. Mon obsession avec les jeux et la musique se centre vraiment autour de l’ordinateur. C’est « comment les choses fonctionnent ensemble » plutôt que le produit final. Je suppose que cela fait de moi un geek!

Nous avons un défi pour toi. Eklecty-City est un site d’actualité sur le cinéma, les jeux vidéo et la pop culture. Avec cette description, peux-tu nous faire une composition originale de quelques secondes ?

A la rédaction, nous apprécions le compositeur Harry Gregson-Williams notamment sur la franchise Metal Gear Solid. Nous apprécions également Hans Zimmer, Jan Hammer, James Horner, Danny Elfman, James Newton Howard, Vangelis, Éric Serra etc. pour ne citer qu’eux. Quelles sont les compositeurs que tu affectionnes le plus ?

Rich : Don Davis avec la musique de Matrix m’a fait bondir. Vangelis m’a toujours impressionné; J’adore l’album Albedo 0.39. Il est encore merveilleux. J’ai un faible pour Zimmer, j’aime quand il devient sentimental. Interstellar a une belle musique à la fois en termes de travail de composition et de mixage sonore. J’aime Philip Glass aussi. Gareth Coker est un nouveau et j’ai toujours aimé Jason Graves (quelqu’un d’autre que je voudrais mixer).

Nous apprécions également le travail d’un jeune compositeur appelé Ludvig Forssell. Le connais-tu ?

Rich : Intéressant. Je ne le connaissais pas. Je vais garder un œil sur lui maintenant! Il me rappelle Joseph Trapanese avec un peu de Stockhausen. Très intéressant. J’aimerais le rencontrer!

Récemment, nous avons interviewé Nathan McCree, le compositeur de Tomb Raider. Que penses-tu de son travail ?

Rich : Je suis allé à l’école avec Nathan. C’est un grand talent et l’un des plus gentils de la musique. Je ne l’ai pas vu depuis environ 10 ans.

As-tu un message pour lui ?

Rich : Bonjour Nathan! Notre projet de prendre le contrôle du monde s’avère lent … mais nous sommes toujours là !

Il y a-t-il un film ou un jeu en particulier pour lequel tu aurais aimé être en charge de la musique ?

Rich : En film, Man of Steel. J’ai beaucoup aimé la musique, mais j’aurais aimé pouvoir dire aux cinéastes que l’histoire intime était la meilleure partie du film!
En jeu, Journey. Juste parce que c’est excellent. Ou Ori and the Blind Forest; j’aimerai mixer le travail de Gareth Coker.

Peux-tu nous parler de tes projets en cours ?

Rich : Je travaille sur une série de dessins animés, je compose deux jeux vidéo, je termine le mix d’un album pour un grand artiste de la bande-annonce, j’écris des chansons pour un film, je viens de finir de mixer un jeu AAA, je développe un cours d’enseignement sur le mix et je mixe plusieurs courts métrages cette semaine.

Nous sommes arrivés à la fin de l’interview, encore merci pour tout Rich.

Rich : Ça été super de parler avec vous !

www.nimrodproductions.com
Nimrod Productions sur Facebook
Nimrod Productions sur Twitter
Nimrod Productions sur Instagram
Nimrod Productions sur Youtube

Propos recueillis par Thomas O., traduit par Thomas O. pour Eklecty-City.fr, qui remercie Rich Aitken de s’être prêté au jeu d’une interview.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.