A l’occasion de la sortie de First Time LP, nous rencontrons l’artiste Time Composer. Time Composer est un savant mélange entre la créativité de Gorillaz, la discrétion des Daft Punk avec la sensibilité de Vangelis. En l’an 2270, à la suite d’une expérience musicale, l’artiste TIME COMPOSER découvre le voyage temporel. Grâce aux rayons magiques de sa Harpe Laser, il se téléporte au rythme de ses mélodies à travers le temps et les diverses civilisations de l’Histoire…

Bonjour Time Composer, tout d’abord merci à toi de nous avoir accordé cette interview. Avant de débuter peux-tu te présenter ?

Time Composer : Bonjour et merci de me recevoir à votre époque. Je suis TIME COMPOSER, un musicien qui vient du futur. Un jour où j’étais dans ma cave à composer de nouvelles mélodies en compagnie de mes amis ingénieurs, j’ai fait accidentellement la découverte du voyage dans le temps ! Depuis, nous avons réussi a créer une machine permettant le voyage temporel. Cette technologie étant totalement inconnue à votre époque, il est difficile de vous expliquer tous les rouages et formules mathématiques… Toutefois, je peux, en termes simples, vous dire que c’est grâce aux notes de musique et aux rayons magiques de ma harpe laser que je me téléporte à travers le temps et l’espace…

Laser-Harp-Time-Composer

Nous nous rencontrons aujourd’hui pour la sortie de First Time LP, disponible depuis le 27 janvier 2017. Dis-nous en plus sur le concept de ce petit bijou musical.

Time Composer : Cet EP marque le début de l’aventure de TIME COMPOSER, tant sur le plan artistique que musical. Désireux d’explorer la musique au travers de toute sa diversité et de façon illimitée, aidée de visuels futuristes, j’ai eu l’idée d’incarner un COMPOSITEUR venant du futur, qui utilise ses notes de musique ainsi que ses instruments pour voyager dans le TEMPS. J’ai ensuite inventé toute une histoire autour de ce personnage et c’est ainsi qu’est né TIME COMPOSER. L’album « FIRST TIME » est donc le premier opus d’une longue histoire d’exploration musicale et visuelle.

A travers ces quatre titres, tu nous racontes l’évolution de Time Composer. Comment as-tu découpé cette histoire ?

Time Composer : Et bien, avec les deux premiers titres « MAGIC DOOR » et « OUTSIDER », j’invite l’auditeur à découvrir l’époque et l’histoire de TIME COMPOSER. Un monde en ruine, dévasté par les guerres successives, pour lequel il garde toujours l’espoir d’améliorer les choses. Vient ensuite « FIRST TIME », qui décrit la « première fois » où il va découvrir accidentellement le voyage temporel. Et enfin pour clôturer cet EP, le titre « DUST ». Après tout, ça ne fait pas de mal un peu de douceur dans ce monde de brute (rires).

Deux titres ont particulièrement marqués la rédaction. Il s’agit de Magic Door et de First Time qui nous rappellent les sonorités des morceaux de Vangelis pour Blade Runner ou encore la musique électronique tel que Daft Punk et Kavinsky.

Time Composer : Je suis ravi que ces titres vous plaisent et également très touché d’être comparé à eux. La création sonore occupe pour moi une place primordiale. Par exemple, j’ai passé plusieurs nuits sur mon KORG KRONOS à fabriquer le son de piano tel que je souhaitais l’entendre pour « First Time ». D’ailleurs, dans mon studio, j’utilise en grande partie les instruments KORG. Une marque bien connue du monde électro, qui me sponsorise depuis plusieurs années. D’autres sonorités sont également venues compléter l’ensemble de cet EP, spécialement créés par le sound designer KURT ADER (récompensé en 2014 par un NAMM-Award). Je suis vraiment très fier de sa participation car il a également travaillé pour de grand compositeur tel que Hans Zimmer ou encore le groupe Dream Theater. C’est donc tout naturellement qu’il a réussi à créer les sonorités dont j’avais besoin puisque nous avons les mêmes références musicales.

Justement, dis-nous en plus sur tes influences musicales.

Time Composer : Trop… (rires) Mes influences musicales sont aussi variées que le nombre de style musicaux… Je peux passer de la musique classique au rock, du jazz à l’électro ou bien encore de la pop aux musiques de cinéma ou de jeux vidéo. Mais si je dois vous donner quelques exemples, je dirai : John Williams, Beethoven, Hans Zimmer, Joe Hisaishi, Nathan McCree, Muse, Queen, Mylène Farmer, Tina Turner, Lady Gaga, SURVIVE, U2, Fourplay, Michael Jackson, The Beatles, Adèle, The Rolling Stones, Elton John, Ramin Djawadi, Moby, M83, Daft Punk et encore tous ceux que je n’ai pas cité tellement il y en a. Oui ! Ces époques étaient aussi remplies de grands Artistes…

Time-Composer-and-Antoine-Chabert

D’ailleurs, tu as travaillé avec Antoine Chabert qui n’est autre que l’ingénieur du son qui a apporté la touche finale à « Random Access Memory » des Daft Punk qui lui a valu 3 Grammy : meilleur album, meilleur enregistrement et meilleur son. Parle-nous de cette rencontre.

Time Composer : Il s’agit là d’une très belle rencontre en effet. Elle s’est faite comme souvent dans le monde de la musique, par le biais d’un ami commun. Il nous a mis en relation alors que je cherchais justement un ingénieur du son spécialisé dans le « mastering ». Je lui ai donc présenté mon projet puis nous avons trouvé une date pour finaliser l’album dans son tout nouveau studio parisien. Je suis extrêmement satisfait de cette collaboration, car en plus d’être d’une grande humilité malgré un CV impressionnant, il met toute son expérience au service du projet. Le résultat m’a conforté et amené à la conclusion suivante : Vivement le prochain !

On imagine facilement un court-métrage animé pour First Time LP. Un peu comme Interstella 5555 : The Story of the Secret Star System, la collaboration entre Leiji Matsumoto et les Daft Punk. Des clips sont-ils prévus ?

Time Composer : En effet des clips sont prévus. Un mélange entre tous les univers que j’affectionne mais ils sont encore au stade de projet. La musique, le concept et les scénarios sont bien là mais je suis encore à la recherche de réalisateurs qui sauront répondre à mes exigences tout en étant créatifs. Il va donc falloir attendre encore un peu avant de les découvrir…

Et pourquoi pas Seth Ickerman ? Penses-tu que vos univers sont compatibles ?

Time Composer : En voilà une excellente idée ! J’adore leurs univers et leurs créations. Ils font un travail remarquable guidé par leur passion et leur goût d’aller jusqu’au but fixé avec un maximum de professionnalisme. Donc oui en effet, je pense que nos mondes sont tout à fait compatibles.

As-tu un message pour eux ?

Time Composer : Bien sûr ! (rires) Salut à vous deux, les réalisateurs Seth Ickerman et bravo pour toutes ces années de créations sans limites. Je serai plus que ravi de faire votre connaissance en 2017. Je reste encore quelques temps à votre époque avant de continuer mes voyages temporels. Profitons-en pour unir nos deux univers…

En 2015, Tu as composé une mélodie unique pour le constructeur automobile Porsche et tu as notamment réalisé un show pour le lancement de la nouvelle 911 en Allemagne. Peux-tu revenir sur cette expérience ?

Time Composer : Encore une fois, il s’agit d’une belle histoire. C’est vrai, j’ai eu le privilège de composer une musique originale et de réaliser le show de lancement pour la nouvelle 911 à Leipzig (Allemagne) en décembre 2015. Pour cette soirée exceptionnelle dans le magnifique musée des Beaux Arts, j’ai interprété mes œuvres au piano et à la harpe laser.

Cette même année, à l’occasion de la sortie de Star Wars : Le Réveil de la Force, tu as mis le feu aux réseaux sociaux avec ton adaptation de « la marche impériale » à la harpe laser. Tu es donc un fan inconditionnel de Star Wars (rires) ?

Time Composer : (rires) Oui en effet ! Comme je l’ai souligné au début de l’interview, je suis un fan de science-fiction et donc par conséquent de l’univers Star Wars qui fait partie de mes classiques. L’idée de ce clip m’est venue très simplement. J’étais dans mon studio et je venais d’acheter mes places pour l’avant-première de « Star Wars VII » à Paris. Je me suis demandé comment rendre hommage, de manière artistique et originale, à l’une de mes sagas préférées. Comme je joue de la musique avec une véritable harpe laser et que dans Star Wars ils utilisent des sabres lasers, j’ai donc décidé d’incarner Dark Vador en rejouant à la harpe laser « la marche impériale ». D’ailleurs, pour les curieux, la harpe laser que j’utilise ainsi que sa partie électronique a été initié par Franck Morisseau, en hommage à son inventeur Bernard Szajner. La partie micrologiciel a été réalisé par Laurent Berth et le logiciel de paramétrage pour les ordinateurs a été développé par Laurent Maillet. Cette vidéo, une fois en ligne, a en effet créée le buzz. J’ai même une petite anecdote : Dave Prowse lui-même l’a partagé sur ses réseaux sociaux en titrant « Brillant » (rires).

Tu le sais, chez Eklecty-City nous traitons de l’actualité cinéma. Quels sont tes films cultes et quelles sont tes attentes pour 2017 ?

Time Composer : Je vais essayer de faire simple car je suis également passionné de cinéma. Pour les films de SF : Superman, E.T, Star Wars, Alien, Tron, Robocop, Matrix, Oblivion ; pour les films d’aventures : James Bond, Indiana Jones, Tomb Raider, Le Seigneur des Anneaux, Harry Potter ; pour les dessins animés : tous les Ghibli, les Disney, Astérix, Tintin, Albator, Gundam.

Concernant mes films pour 2017, j’attends avec impatience Logan, La Belle et la Bête, Ghost in the Shell, Space un monde entre nous, Alien, Pirates des Caraïbes, La Momie, Wonder Woman, Transformers, Valérian, La Planète des Singes, Blade Runner, Justice League

Même question en matière de jeu vidéo.

Time Composer : Là pour le coup on va pouvoir aller plus vite car même si je joue a beaucoup de jeux (Final Fantasy, Metal Gear Solid, Halo, Hitman, Resident Evil) pour moi, TOMB RAIDER est mon jeu de référence. Dès le premier épisode, je suis tombé amoureux de LARA CROFT, cette héroïne courageuse qui n’a pas froid aux yeux et qui reste toujours classe. Ce jeu a su traverser les époques et je ne rate jamais une sortie.

Justement, quels sont tes compositeurs favoris dans le secteur du jeu vidéo ?

Time Composer : Le compositeur Nathan McCree pour TOMB RAIDER ou encore Uematsu Nobuo, Yoko Shimomura pour FINAL FANTASY.

Peux-tu nous parler de tes projets en cours ?

Time Composer: Et bien pour le moment je suis en pleine promo pour l’album « FIRST TIME ». J’ai d’ailleurs beaucoup de travail qui m’attends dans ce domaine. Et en même temps je suis en train de remettre à jour mon studio d’enregistrement. De multiples projets sont aussi en cour, je ne sais même plus par où commencer, demande à ma manager (rires).

Avant de conclure, comment se porte la pop culture en 2270 ? (rires)

Time Composer : (rires) Pas vraiment différente de votre époque, les jeunes et moins jeunes sont toujours aussi friands de technologie et raffolent des produits du XXIème siècle.

Nous sommes arrivés à la fin de l’interview, encore merci pour tout Time Composer.

Time Composer : Merci à tous les lecteurs d’ Eklecty-City et merci à toi Thomas pour ce bon moment. A très bientôt dans cette époque ou une autre.

Time Composer sur Facebook
Time Composer sur Twitter

Propos recueillis par Thomas O. pour Eklecty-City.fr, qui remercie Time Composer de s’être prêté au jeu d’une interview.

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.