Nombreux sont les sorties DVD et Blu-ray et Un jour dans la vie de Billy Lynn en fait partie. Sortie dans les salles obscures de France et de Navarre, il est temps de revenir sur l’une des œuvres réalisés par Ang Lee.

Une histoire de guerre !

La trame est assez classique. Nous retrouvons un groupe de soldat revenus d’Irak. Accueilli en héros et accompagné par un producteur pour tenter de faire fructifier leur capital héroïque, nous suivons les pérégrinations de Billy. Ce dernier, marqué par la guerre et la perte d’un de ses compères, souffre de trouble de stress post-traumatique.

La gestion de cela se reflète par le biais de flashbacks permettant de retracer les événements s’étant déroulé au Moyen-Orient. La vie n’est d’ailleurs pas très simple pour notre jeune héros, car en plus de son souci de santé, il faut ajouter à cela des troubles familiaux avec d’autres parts des maladies mais aussi des soucis liés à un accident malencontreux.

Le film joue à la fois avec le stress post-traumatique, la vie de famille mais aussi la vie d’un jeune ado cherchant uniquement à s’amuser, avoir sa première petite-amie et découvrir la vie de la même manière que les autres ados de son âge.
Billy a grandi rapidement, très rapidement au point d’avoir tué. La vie de soldat n’étant pas toute rose, d’autant plus si celui-ci s’engage dans un conflit de grande ampleur.

Mais je ne vais pas vous révéler davantage sous peine de vous spoiler « Un jour dans la vie de Billy Lynn » dans son intégralité.

Un grand réalisateur et un bon casting

Ang Lee à qui l’on doit notamment Tigre et Dragons mais aussi Le secret de Brokeback Moutain est retourné dans l’antre de la réalisation pour fournir un long-métrage maitrisé avec un sujet peu abordé au cinéma. Loin des stéréotypes habituels avec des soldats héroïques bravant tous les dangers sans conséquences physiques, ici, c’en est tout autre.

Le réalisateur taïwanais montre le côté humain des soldats, certains perdent leur ouïe ou bien d’autre en souffre au point de peut-être envisager à quitter l’armée. Personne n’est surhumain. Billy est ici incarné par Joe Alwyn, qui livre d’ailleurs une très bonne prestation.
On peut d’ailleurs noter la présence de Kristen Stewart, ayant le rôle de la sœur du héros. Celle-ci gérera les problèmes de celui-ci, mais aura besoin d’aide en retour. Une belle complicité est montrée à l’écran avec leurs deux personnages.
Vin Diesel est là en tant que mentor spirituel pour notre jeune héros encore en pleine apprentissage de la vie. Chris Tucker, campe le rôle d’un producteur avide de gloire et de reconnaissance et il faut dire qu’il joue le rôle à merveille.

Des bonus ?

Oui, ils sont présents :
• Scènes coupées
• Making-of avec Ang-Lee sur la réalisation du film

Notons aussi la présence d’un Blu-Ray 4K pour les friands de technologies. Mais aussi d’un Blu-Ray 3D.

L’édition est complète et fera le bonheur des amateurs de Blu-ray. Le making-of vaut tout de même le coup d’œil pour se faire une idée sur la réalisation du film et si l’on souhaite se lancer dans le grand univers qu’est le cinéma.

Conclusion :

Un jour dans la vie de Billy Lynn est un bon long-métrage, il ne restera pas dans les annales, certes, mais il a tout de même des point-forts résidant dans le background de ses personnages mais aussi dans son scénario intéressant et méritant réflexion.

Le casting assure un jeu d’acteur intéressant et profond pour certains dont Billy ou encore sa sœur. Vin Diesel étant davantage dans le rôle de Toretto, pour une fois sans voiture. Bref, c’est un film qui vous permettra de passer un bon moment et permettant de comprendre les enjeux de la guerre et son facteur humain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.