Arte a toujours le bon goût de nous sortir des courts métrages ingénieux et très intéressant. C’est le cas avec ce film signé Arnaud Khayadjanian (Les Chemins Arides, Lost Horizons). Un court-métrage sortant des sentiers battus.

La jeunesse, une énigme indéchiffrable

L’histoire se concentre sur un personnage prénommé Baptiste, un jeune sans histoire, chez qui tout va bien mais qui est en conflit intérieur avec lui-même. Se sent-il attiré par les filles de son âge ? Par les hommes ou par lui-même ? 18 ans, l’adolescence, l’âge où l’on se sent invincible et le moment où l’on connait les premiers ébats amoureux.

Les différents personnages présents autours de Baptiste sont quant à eux entourés de problèmes, certains plus ou moins grave. Mais ce qui les fédèrent tous, c’est la question de l’identité. Que sommes-nous ? Que recherchons-nous ? Quel est notre but dans cette vie ? Autant de questions que le court-métrage ne tente à aucun moment de répondre.

Le but étant de nous faire réfléchir sur nous-même et notre propre situation. Nous voyons donc des adolescents basculant à l’âge adulte. Ces derniers, comme nous tous à un moment de notre vie, se posent des questions et s’interrogent sur leur existence.

Cœurs Sourds dure 18 minutes, cela passe très vite. En ce laps de temps, nous découvrons les personnages, leurs histoires mais aussi leurs tracas. Ce fut bref mais intense, pour reprendre le célèbre adage.

En bref, posez-vous les bonnes questions dans votre vie et n’ayez pas peur d’être vous-même.

Coeurs Sourds sera diffusé le 23 septembre sur Arte. Pour voir le replay.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.