De la pop culture à la porn culture, découvrez Carré Rose, notre nouvelle chronique fun et coquine. La rédaction d’Eklecty-City va à la rencontre des actrices X qui nous confient leurs débuts dans l’industrie du porno, les coulisses du métier, leurs actualités du moment et bien-sûr leurs gouts culturels. Pour ce nouveau numéro, nous sommes partis à la rencontre de la camgirl Victoria Alouqua qui diffuse depuis quelques années sur plusieurs plateformes sous le pseudo de VicAlouqua. Courageuse, libre et avec la tête sur les épaules, Victoria se livre dans Carré Rose. Vous pensez tout savoir, mais que savez vous vraiment ?

Bonjour Victoria, merci à toi de participer à notre chronique « Carré Rose ». Dans le cas où il y aurait des internautes qui ne te connaissent pas peux-tu te présenter ?

Victoria : Bonjour à tous, je suis une camgirl âgée de 22 ans, je suis originaire de Haute Savoie et j’habite actuellement dans le Var, je diffuse depuis quelques années sur plusieurs plateformes sous le pseudo de VicAlouqua, et mon but premier est de vous faire fantasmer.

A quel âge as-tu décidé d’être une camgirl ?

Victoria : J’ai commencée la webcam quelques mois après avoir eu mes 18ans.

Quel est l’origine de ton pseudo ?

Victoria : « Vic » parce que je m’appelle Victoria, et « Alouqua » au départ c’est une succube vampire assez sexy, une femme « fatale » qui torture mentalement les hommes pour les pousser au suicide – pas très « Bandant » tout ça – c’est une femme libre et forte, dominatrice, stratège, ce qui me colle à la peau la plupart du temps..

Parle-nous de ta première séance de cam. Comment cela s’est passé ?

Victoria : Ma première séance de webcam, j’étais blonde, je n’avais pas autant de tatouages, je n’avais pas autant de sex toy, je n’avais pas encore refait mes seins – et je ne les ai pas refait pour la webcam, je les ai refait simplement parce que je les trouvais trop petit et que je complexais dessus depuis des années déjà – la 1ere fois c’était très différent d’aujourd’hui.

Je me souviens encore la 1ere fois que j’ai lancée la diffusion, je me suis demandée ce que j’allais bien pouvoir faire… je ne me suis pas posée la question trop longtemps puisque des visiteurs – des voyeurs – sont arrivés, on a discuté un certain moment puis j’ai commencée à me lâcher rapidement et « naturellement ». J’ai adorée !

As-tu eu une anecdote à partager avec nous sur l’une de tes séances de cam ?

Victoria : Quand j’habitais sur Paris, il m’arrivait de diffuser dehors, dans des parcs ou autre… ce jour là j’étais en forêt avec mon ordinateur, ma webcam, et lorsque j’eus commencée mon show, les voyeurs grimpaient en flèche et en voulait toujours plus, c’était très excitant et flippant… je décidais alors de jouer avec un sex toy et là, un mec est sorti de je ne sais où et est passé à 20 centimètres de moi, j’étais par-terre, les jambes bien écartées en train de jouer avec mon sex toy… il a continué sa route l’air de rien, j’ai déconnecté et je suis rentrée…

Quelle est la journée type d’une camgirl ?

Victoria : Pour ma part, je ne vois jamais les journées passer. Je me lève vers 6h30-7h, je nourris toute ma petite famille d’animaux, je me lave, je passe un petit bonjour à mes fans, je file au sport pendant 2h, et en ce moment je tente de passer mon permis moto, donc on rajoute à cela 2h de conduite, ensuite j’ai commencée les cours de russe, j’adore apprendre… donc quand j’ai un petit peu de temps je m’exerce sur l’ordinateur et quand j’ai au moins 2h de libre je prend des cours avec quelqu’un, ça ne me servira sûrement à rien, mais j’adore apprendre, et j’adore cette langue.

Bref, je rentre, je sors les chiens, je mange, je diffuse environ 1h30 à 6h par jour, cela dépend de mon temps libre et de mon envie aussi. Quand j’ai fini de diffuser, il faut tout nettoyer et étant femme fontaine, j’ai beaucoup de choses à nettoyer… Ensuite je ressors les chiens, et j’en profite pour aller faire quelques bricoles, je rentre, je mange, je révise, je regarde une série/film sur mon ordi, je dis bonsoir aux fans et je dors.

Tu as une double casquette, outre le fait que tu es une camgirl, tu fais des vidéos (réalisation, montage, diffusion), ajoutons à ça le community management. A l’avenir songes-tu à une reconversion dans la communication numérique ?

Victoria : Oh que non, ce n’est pas ce que je préfère et en plus je déteste passer mes journées sur l’ordinateur, le téléphone à faire des montages, être sur les réseaux sociaux, être sur l’ordinateur, j’aime bien ça, mais à petite dose, je n’ai aucune patience, et j’ai l’impression de gâcher ma journée. L’ordinateur ne me sert qu’à diffuser, faire mes montages, et regarder des séries, sans ça, il reste éteint.

Si un jour je sors de la webcam, j’arrête tout. Les vidéos, les réseaux sociaux, et j’espère que je ferai quelque chose qui me permettra de bouger, je ne veux pas rester enfermée devant un ordinateur, assise à un bureau toute la journée.

Selon-toi, les camgirls sont-elles en train de prendre le contrôle du porno ?

Victoria : Prendre le contrôle du porno, je ne pense pas, nous ne sommes pas professionnelles; nous ne sommes pas actrices X, généralement on se filme seule, en couple, en trio, mais il n’y a pas de cameraman, de preneur de son, ou autre… cela reste quand même très amateur.

Certes les diffusions en webcam c’est du porno, mais c’est amateur, c’est du porno sous une autre forme. 2 mondes différents, et pas forcément les mêmes clients et attentes. Certains préféreront regarder du porno avec des vraies actrices dans des films, et au contraire certains ne peuvent plus regarder de films et sont totalement accro aux camgirls.

Lors des shows, prends-tu réellement du plaisir ou es-tu dans la simulation ?

Victoria : Je ne vois pas à quoi cela m’avancerait de simuler à part rapporter peut être un peu plus d’argent et surtout me dégoûter de la webcam. Lors de mes shows je prends réellement du plaisir, plus ou moins intense, cela dépend des jours, de mes envies, et des gens que j’ai en face… si ils sont irrespectueux, c’est plus compliqué de prendre du plaisir que si tout le monde est « sage » et « gentil », étant femme fontaine, « j’éclabousse » à la fin de chaque show, certains jours j’éjacule plusieurs fois à quelques minutes d’intervalle. Alors non, je ne simule pas.

La notion de fan chez les camgirls est totalement différente que chez les actrices. Ils sont importants pour votre activité qui repose principalement sur les échanges avec eux. Quelle relation entretiens-tu avec tes fans ?

Victoria : j’essaie d’être proche d’eux mais cela devient de plus en plus difficile car il y a de plus en plus de monde, et je passe de plus en plus de temps sur les réseaux sociaux, et comme je l’ai dit plus haut, je n’aime pas trop ça, alors j’essaie de me mettre des limites, et forcément je ne répond que très rarement ou je like les commentaires, je ne peux pas répondre à tout le monde sinon il me faudrait des journées de 30 heures. Je me contente donc de liker leur commentaires, et de leur faire quelques photos et vidéos quand je le peux.

Il y en a certains que je connais depuis mes premiers show et donc forcément je les ‘connais’ mieux que certains autres fans qui me suivent depuis peu, on parle ensemble de temps à autres hors webcam.

Y a-t-il des jalousies entre les camgirls ?

Victoria : Malheureusement oui mais comme partout, la jalousie est omniprésente. C’est comme ça. De mon côté, j’ai ma bande de ‘copines’ et le reste je m’en fiche.

Quels conseils donnerais-tu à une camgirl débutante ?

Victoria : Premièrement, d’être vraiment sûr de vouloir faire de la webcam, et de protéger un max sa vie privé, les gens vont fouiner, peuvent essayer vous faire chanter…

Deuxièmement, de rester soit même, naturelle, et de ne pas se donner de rôle.

Tu le sais chez Eklecty-City nous traitons de l’actualité cinéma. Avec quel acteur / actrice souhaiterais-tu passer une soirée (rires) ?

Victoria : Je passerai bien une soirée avec Travis Fimmel.

Justement. profite de ces quelques lignes pour lui adresser un message (rires).

Victoria : Si tu as une femme quitte là et rejoins moi, si tu es célibataire tu sais ce qu’il te reste à faire.

Du coup, que faut-il faire pour te séduire ?

Victoria : Il faut rester soit même, me faire rire, avoir de la conversation, m’apprendre des choses, être intéressant, être sur la même longueur d’onde que moi.

Je crois savoir que tu es une amoureuse des animaux et que tu pratiques le MMA. Peux-tu nous en dire plus ?

Victoria : Je ne fais plus de sport de combat depuis que je suis dans le sud, là où j’habite il n’y a pas grand chose qui me plait ou alors il faudrait que je me déplace dans les grandes villes, mais cela fait 30 min aller et 30 min retour… trop de temps perdu.

Pour ce qui est des animaux, effectivement j’adore ça, j’ai un chat, 2 chiens, un serpent, et 3 rats. J’adore les animaux, ils sont surprenant, et ayant eu des animaux une grande partie de mon enfance, j’ai été « habituée » à leur compagnie, et je ressens le besoin d’en avoir… si j’avais une maison de folie avec un terrain de malade j’aurai déjà une autruche, un cochon, des loups, des chevaux, et 3 millions d’autres animaux.

Si demain ta vie doit faire l’objet d’un biopic au cinéma, quelle serait l’accroche de l’affiche du film ?

Victoria : Vous pensez tout savoir, mais que savez vous vraiment ?

Justement, parlons un peu de tes gouts culturels. Quels sont tes films préférés ?

Victoria : Mes films préférés : « Ca » de Stephen King, même encore aujourd’hui il me fou la pétoche, mais c’est ce que je recherche.
Et j’adore les « Alien » mais seulement jusqu’à Alien Resurrection, soit les 4 premiers, Alien vs Predator, je ne suis pas trop fan.

Quelles sont tes séries du moment ?

Victoria : Je viens de finir WestWorld, et The OA, j’ai bien accrochée, The Walking Dead viens de recommencer donc c’est ma série du moment mais j’attends avec impatience le retour de GoT !

La musique que tu écoutes en boucle actuellement ?

Victoria : « Mind » avec Diplo, Skrillex, Kai.. c’est celle qui me donne la pêche dès le matin.

Le dernier livre que tu as lu ?

Victoria : Le dernier livre que j’ai lu est un livre que l’on m’a offert « La Fachosphère » de David Doucet et Dominique Albertini.

Nous nous occupons également de l’actualité jeu vidéo. Es-tu une gameuse ? Parle nous de ta meilleure expérience vidéoludique et du dernier jeu auquel tu as joué ?

Victoria : J’ai été une « gameuse », petite je jouais beaucoup à Pokemon, Mario, Final Fantasy, GTA, et plus tard je me suis mise à World Of Warcraft, Call Of Duty… Quand j’ai commencée les shows en 2012, il m’arrivait de brancher la webcam en direct et de jouer à call of en mode zombie, je donnais même mon ID, pour jouer avec les fans, c’était marrant. Je ne joue plus, j’ai pourtant une Playstation, une Wii, mais elles me servent de décoration et elles prennent la poussière, je n’ai plus le temps de jouer, je préfère être dehors, la dernière fois que j’ai joué, il pleuvait, et je n’avais rien à faire, mais comme il ne pleut presque jamais et que je m’ennuie rarement. Je ne joue plus à rien. Le dernier jeu auquel j’ai jouée c’était Pokemon Go sur le téléphone, mais j’ai vite arrêtée.

J’ai parcouru ton album photo sur Facebook. Je te propose de commenter ces trois photos que j’ai sélectionnées :

Victoria-Alouqua-Parachute

Victoria : Mon premier saut en parachute, saut en tandem, c’était extra, à peine arrivée sur le sol je n’avais qu’une envie c’était de re sauter, cela faisait longtemps que je voulais le faire, maintenant je veux pouvoir sauter seule.

Victoria-Alouqua-Parachute  Victoria-Alouqua-Taz

Victoria : Taz, un de mes fidèles compagnon, un bel American Staff de 2 ans avec un caractère en or, j’ai un autre chien beaucoup plus petit – un spitz – et c’est une terreur !

Victoria-Alouqua-Parachute  Victoria-Alouqua-Taz  Victoria-Alouqua-Paysage

Victoria : Photo prise sur internet, j’adore les photos de paysages, de lac, de montagne, de mer, généralement quand je poste des photos comme celle-ci c’est que j’ai besoin d’évasion, d’être « tranquille », d’arrêter les réseaux sociaux et tout ça pour me vider la tête.

Parle-nous de ton actualité et de tes projets en cours.

Victoria : Mes projets en cours sont de passer le permis moto, puis en Mars je me fais opérer des yeux pour corriger une petite myopie, ensuite j’espère pouvoir acheter ma moto et aller rouler… et ce que je compte vraiment faire avant l’été : passer ma PAC (Progression Accompagnée en Chute), un stage d’une semaine minimum où tu apprends à sauter seule en parachute.

Comme ça je pourrai sauter partout dans le monde et faire de nouvelles vidéos bien sympathique.

Où te vois-tu dans 10 ans ? Toujours devant la caméra ? Ailleurs ?

Victoria : Dans 10ans, je me vois dans ma maison, en France ou non, avec un chéri/un mari, peut être des enfants… Avec un boulot autre que la caméra je l’espère, même si j’adore ça, c’est assez compliqué de rencontrer des gens, des mecs qui accepte ce que je fais, ou qui n’ont pas d’arrière pensées…

Donc dans 10ans, j’aimerai avoir un métier qui me plaît vraiment, parce que je ne me vois pas faire un métier qui me déplaît et me lever en traînant des pieds. Et j’espère trouver la personne qui me correspondra, pour pouvoir avancer et fonder quelque chose.

Que voudrais-tu dire à tous tes fans et aux prochains ?

Victoria : Merci à tous ceux qui me suivent depuis des années, qui me respecte et m’encourage, merci à ceux qui me suivent depuis peu, désolée de ne pas répondre à tout le monde individuellement, mais sachez que je vois vos messages et que cela me fait extrêmement plaisir, et pour finir Bienvenue aux nouveaux.

C’est le moment du selfie, tu dois te prendre en photo là où tu es actuellement.

Victoria-Alouqua-Parachute  Victoria-Alouqua-Taz  Victoria-Alouqua-Paysage  Victoria-Alouqua-Selfie

A quelle(s) autre(s) camgirl(s) / actrice(s) souhaiterais-tu que l’on pose ces questions ? Pourquoi ?

Victoria : A @foxy_c (son twitter), je l’adore, elle ne se prend pas pour une princesse et ne pète pas plus haut que son c**, elle est rigolote, intelligente, jolie, réfléchie…

Que pouvons-nous te souhaiter pour la suite ?

Victoria : De réussir dans mes projets.

Pour terminer, quelle question aurais-tu souhaité que l’on te pose et qu’aurais-tu répondu ?

Victoria :

– « Qu’est ce qui t’énerve le plus en webcam ou sur les réseaux sociaux ? » et j’aurai répondu – « les gens qui ramène leur science à 2 balles, en m’expliquant des choses – que je sais déjà – comme à une enfant de 4ans, je n’ai pas la science infuse, mais j’ai un cerveau, il fonctionne très bien et quand je tweet une affirmation et non une question je ne comprends pas pourquoi les gens critiquent ou trouvent toujours quelque chose à redire en ramenant leur « science » alors qu’au final je ne demande pas forcément d’aide ou leurs avis… des fois il n’y a rien besoin de dire ou de répondre, tout le monde ne peut pas aimer ce que je fais, mais svp ne ramenez pas votre science quand il s’agit de MA vie, de MES choix, et qu’au final vous ne savez rien de moi, ou du sujet ».

Encore une fois merci Victoria d’avoir joué le jeu, à bientôt.

Victoria : Merci à vous, c’était sympathique, des questions différentes auxquelles j’ai déjà pu répondre dans le passé, c’était donc avec plaisir de répondre à cette petite interview.

Victoria Alouqua sur Twitter

Victoria Alouqua sur Facebook

Propos recueillis par Thomas pour Eklecty-City.fr, qui remercie Victoria Alouqua de s’être prêtée au jeu d’une interview.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.