De la pop culture à la porn culture, découvrez Carré Rose, notre nouvelle chronique fun et coquine. La rédaction d’Eklecty-City va à la rencontre des actrices X qui nous confient leurs débuts dans l’industrie du porno, les coulisses du métier, leurs actualités du moment et bien-sûr leurs gouts culturels. Pour ce nouveau numéro, à la demande de Mya Lorenn, nous sommes partis à la rencontre de Rachel Adjani et Lorenzo Viota. Respectivement âgés de 25 et 33 ans, Rachel et Lorenzo forment un couple à la ville comme à la scène…

Bonjour Rachel, Lorenzo merci à vous deux de participer à « Carré Rose » notre nouvelle chronique. Dans le cas où il y aurait des internautes qui ne vous connaissent pas pouvez-vous vous présenter ?

Rachel : Je m’appelle Rachel Adjani j’ai fêté mes 25 ans le 1er décembre 2016. J’ai débuté dans le porno en juillet 2015 en compagnie de mon homme Lorenzo Viota dans une superbe villa dans la production de Jacquie et Michel puis j’ai enchaîné par des tournages plus pro comme Marc Dorcel, JM Elite, Copula, Canal+… et je suis parti à l’étranger ou j’ai tourné pour 21 Sextury, Pierre Woodman, Rocco Siffredi et Evil Angel.

Lorenzo : Je m’appelle Lorenzo Viota, j’ai 33 ans et je suis le compagnon de Rachel Adjani. J’ai commencé par travailler avec Jacquie et Michel avec ma compagne puis je suis parti sur Paris tourner pour Marc Dorcel, toujours avec ma compagne. Depuis à peu près six mois j’ai débuté une carrière en solo, j’ai travaillé avec Mathdx et plusieurs productions : Dorcel, Woodman, Union, KMXPROD, Jaquie et Michel, Jacquie et Michel Elite.

A quel âge avez-vous décidé de rentrer dans l’industrie du X ?

Rachel : J’ai commencé il y a plus d’un an, j’allais sur mes 24ans.

Lorenzo : 32 ans.

Quel est l’origine de vos pseudos ?

Rachel : Le prénom Rachel et Adjani qui fait bien sur référence a la grande Isabelle Adjani.

Lorenzo : C’est d’origine Italienne tout comme moi, le prénom vient de la ! Quand au nom « Viota » c’est par ce que j’aime le sexe bestial c’est en rapport avec violence (rires), mais rassurez-vous je suis quelqu’un d’adaptable.

Parlez-nous de votre première expérience de tournage. Comment cela s’est passé ?

Rachel : C’était pour une production très connue et j’ai fait ma première scène avec mon homme qui est également devenu acteur et ça s’est super bien passé. J’en garde un très bon souvenir.

Lorenzo : Ma première expérience c’était avec ma femme dans une grande maison luxueuse. Un très très bon souvenir.

Quel est votre meilleur souvenir de tournage ?

Rachel : Tous les tournages pour Tony Carrera. J’en garde toujours d’excellent souvenir.

Lorenzo : C’est une de mes dernières scènes pour le film d’Anna Polina. Il y avait énormément de personnes que j’apprécie et de nouvelles que j’ai appris à apprécier. Il y avait une superbe ambiance et je me sentais vraiment détendu, il y avait Tony Carrera que j’adore, Anna que je ne connaissais pas et Anissa Kate qui sont dès personnes simples et super sympa. Le tournage s’est déroulé avec Rose Valerie, Doryanne Marguet et Mya Lorenn que j’apprécie énormément. En clair un tournage au top sous la direction de Colmax.

La scène dont vous êtes le plus fière ?

Rachel : Pour le moment je dirais la scène de double pénétration pour Twenty One Sextury je la trouve très belle et plutôt hard.

Lorenzo : Je suis fier de toutes mes scènes, car pour moi elles sont toutes différentes avec des personnes différentes ou des réalisateurs différents.

Le fantasme que vous n’avez pas encore réalisé ?

Rachel : Honnêtement, je n’ai plus trop de fantasmes je ne dis pas que j’ai tout connu mais je suis plutôt satisfaite sexuellement et je pense avoir réalisé pas mal de mes fantasmes.

Lorenzo : C’est dur de trouver un fantasme… j’ai déjà fait énormément de choses, je dirais faire un trio hard avec ma femme et une autre femme. Ça peut paraître bizarre mais je ne l’ai jamais encore fait, à part sur un tournage, ce serait différent dans une ambiance intimiste.

CxYp2vVXEAAOkfF

Lors des tournages, prends-tu réellement du plaisir ou es-tu uniquement dans la simulation ? J’imagine qu’il y a des jours avec et des jours sans, dans ce cas comment fais-tu pour tourner ?

Rachel : Je prends la plupart du temps du plaisir, parfois même je prends mon pied, mais il arrive que l’on soit moins en forme, c’est vrai et ça joue également sur l’excitation. Si il y a une bonne ambiance sur le tournage les choses se passent bien et l’excitation monte du moment que l’on se lâche et qu’on se laisse aller.

A ce jour quel est selon vous le meilleur studio de production?

Rachel : Si la question est en France, j’aurais tendance a dire Marc Dorcel, mais Jacquie et Michel Elite se place presque au même niveau.

Lorenzo : Je ne connais pas encore tous les studios de production. Ceux avec lesquels j’ai tourné, je l’ai trouve différents et meilleurs à leur façon sur des points différents.

Es-tu une grande consommatrice de porno ?

Rachel : Non, regarder un porno ne me procure pas d’excitation. Je n’ai jamais vraiment était une vraie consommatrice de porno même si j’en regarde par moment du a mon métier.

Qu’est-ce que vous aimez dans le porno ?

Rachel : J’aime bien évidemment le sexe qui se dégage (rires) j’aime l’image et la mise en valeur de l’actrice face a la caméra et j’adore les rôles de comédie. Et d’une manière générale l’ambiance d’une journée de tournage c’est vraiment génial.

Lorenzo : J’aime sauter dans l’aventure qui est tout le temps différente avec des demandes différentes. J’aime bien évidemment le sexe sinon je ne serais pas là, mais également la reconnaissance qu’on peut y trouver.

Et qu’est-ce que vous détestez ?

Rachel : Je n’aime pas quand c’est mal organisé sinon pas de point négatif en particulier.

Lorenzo : je n’aime pas trop tourner avec des physiques qui ne me plaisent pas, mais après c’est un métier on ne choisit pas toujours, plutôt jamais (rires).

Quelles sont vos limites pour une scène ?

Rachel : Je ne fais pas tout ce qui est gang bang, orgie, scato, uro, crade, double anale…

Lorenzo : Je n’ai pas vraiment de limites. Je m’adapte à beaucoup de choses. Tout ce qui est crade comme l’uro, le scato ne me plaisent pas et je n’aime pas me faire dominer.

Quels sont les actrices / acteurs et les réalisatrices / réalisateurs avec qui vous voulez travailler ?

Rachel : Mon réalisateur préféré reste encore Tony Carrera et en acteur/actrice je m’entends avec beaucoup de monde : Pascale Saint James, Clea Gaultier, Tiffany Doll… sans oublié bien aussi mon homme dans la vie.

Lorenzo : J’ai eu l’occasion de partir sur Budapest et Rocco Siffredi voulait me faire tourner. Je dirais que le réalisateur pour lequel j’aimerais travailler ça serait bien lui. Pour les actrices je n’ai pas vraiment de préférence à part ma femme, mais pour les autres l’essentiel, c’est qu’elles me plaisent tout simplement et qu’elles ne soient pas prétentieuses et froides, comme il peut y en avoir par moment.

Qu’est ce qui t’attire chez un(e) femme/homme ?

Rachel : J’ai un penchant pour les belles fesses bien rebondies… pour les hommes je les aime beaux et musclés et les filles un peu comme moi fines et athlétiques.

Quels conseils donnerais-tu aux futures actrices qui souhaitent embrasser cette carrière ?

Rachel : De bien réfléchir avant de se lancer dans le x car il faut assumer les conséquences et aussi ne pas foncer tête baissée et toujours bien se renseigner avant un tournage ou un projet concernant le milieu du X.

Vous le savez chez Eklecty-City nous traitons de l’actualité cinéma. Avec quel acteur / actrice souhaiteriez-vous passer une soirée (rires) ?

Rachel : Je ne suis pas très people, mais je passerai bien une soirée en compagnie Ian Somerhalder l’acteur qui joue Demon dans Vampire Diaries. Je le trouve beau surtout en vampire (rires).

Lorenzo : Alyssa Milano que je trouvais très craquante dans les années 90.

Justement profitez de ces quelques lignes pour leur adresser un message (rires).

Rachel : Hum t’es trop sexy en méchant vampire.

Lorenzo : Alyssa s’il te plaît revient ! (Rires).

Du coup, que faut-il faire pour te séduire ?

Rachel : Pour me séduire, je dirais que ce n’est pas donné à tout le monde, car je suis très compliquée, mais un beau mec avec de la classe pourrait y arriver…

Si demain votre vie doit faire l’objet d’un biopic au cinéma, quelle serait l’accroche de l’affiche du film ?

Rachel : L’affiche du film serait « Vous connaissez mon nom mais pas ma vie venez l’apprendre ».

Lorenzo : Le Phœnix Renait toujours de ses cendres.

Justement, parlons un peu de vos gouts culturels. Quels sont vos films préférés ?

Rachel : J’aime les films de science-fiction, fantastique par moment, les comédies ou encore certains films d’action. Disons que cela dépend de mes envies.

Lorenzo : Mes films préférés sont souvent dans les péplums comme Gladiator ou la Guerre de Troie.

Quelles sont vos séries du moment ?

Rachel : En ce moment je regarde Vampire Diaries.

Lorenzo : J’aime beaucoup Game of Thrones, Vikings et The Walking Dead.

La musique que vous écoutez en boucle actuellement ?

Rachel : J’écoute et j’ai toujours écouté de la house mais je sais être très variée, car j’écoute presque tous les styles de musique.

Lorenzo : Je suis quelqu’un d’éclectique. J’écoute vraiment de tout et surtout des musiques de motivation pour le body-building.

Nous nous occupons également de l’actualité jeu vidéo. Êtes-vous des gameurs ? Parlez-nous de votre meilleure expérience vidéoludique et du dernier jeu auquel vous avez joué ?

Rachel : Non, on ne peut pas dire que je suis une gameuse, mais j’aime bien jouer à GTA ou Final Fantasy XV sur la Play. Je ne joue pas en ligne.

Lorenzo : Ma femme vient de m’acheter la PlayStation 4. Avant, j’étais un gros gameur plus vraiment maintenant. Mais je suis un peu en train de m’y remettre (rires) car je joue à Final Fantasy XV.

Parlez-nous de votre actualité et de vos projets en cours.

Rachel : J’ai fait plusieurs tournages dernièrement. Je laisse passer les fêtes et je reprends début 2017 avec les tournages, salons, soirées, cam ect.

Lorenzo : Mes projets en cours, partir sur Budapest avec ma compagne, sinon fin janvier je tourne pour un JM Elite avec Valentina Ricci et Mia Wallace.

Où vous voyez-vous dans 10 ans ? Toujours devant la caméra ? A la réalisation ? Ailleurs ?

Rachel : Dans 10 ans j’espère que je serai avec mes enfants. Mise à part ça, je n’ai pas de projet en particulier et même si j’en avais un, je ne dévoile pas toutes mes cartes comme ça (rires).

Lorenzo : Je suis quelqu’un qui aime prévoir le futur mais pas à ce point là, même si je pense – peut-être plus tard – à faire de la réalisation avec ma compagne.

Que voudrais-tu dire à tous tes fans et aux prochains ?

Rachel : Je vous aime tous, chacun de vous contribue a ma carrière. Sans vous, nous les actrices on n’est rien. Je vous embrasse tous très fort.

C’est le moment du selfie, vous devez vous prendre en photo là où vous êtes actuellement.

Carré-Rose-rencontre-avec-Rachel-Adjani-et-Lorenzo-Viota

A quelle(s) autre(s) actrice(s) souhaiteriez-vous que l’on pose ces questions ? Pourquoi ?

Rachel : Pourquoi pas a Nikita Bellucci, Tiffany Doll ou Anna Polina histoire de les connaître encore plus car ce sont des actrices que j’apprécie. Elles ont une belle carrière.

Lorenzo : Pourquoi pas à Mike Angelo et Tony Carrera en acteur et Anissa Kate pour les actrices.

Pour terminer, quelle question auriez-vous souhaité que l’on vous pose et qu’auriez-vous répondu ?

Rachel : Que vous me demandiez si j’étais encore vierge et j’aurais répondu que je n’ai pas encore sauté le pas (rires).

Lorenzo :
– Est-ce que l’on vous envoie des photos assez gênantes de sexe d’homme à tous les deux ?
– Oui et on n’en a marre ! (Rires).

Encore une fois merci Rachel et Lorenzo d’avoir joué le jeu, à bientôt.

Rachel : Merci à vous. J’ai pris beaucoup de plaisir à répondre a vos questions. Je vous dis à bientôt et bonne année 2017.

Lorenzo : Merci à vous ! C’est toujours un grand plaisir quand on voit que l’on s’intéresse à notre métier ! Et pourquoi pas au plaisir de se voir sur un salon de l’érotisme.

Rachel Adjani sur Twitter.
Lorenzo Viota sur Twitter.

Propos recueillis par Thomas pour Eklecty-City.fr, qui remercie Rachel Adjani et Lorenzo Vota pour s’être prêtés au jeu d’une interview.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.